Samples personnelles

From TidalCycles userbase
Jump to: navigation, search
This page is a translated version of the page Custom Samples and the translation is 0% complete.

Other languages:
English • ‎español • ‎français

Installer vos propres samples est un procédé relativement facile. Vous ne pouvez pas ajouter vos samples depuis Tidal Cycles, mais vous pouvez le faire depuis SuperCollider et SuperDirt. Pour ce faire, vous devez modifier votre startup file :

SuperDirt Startup

Lorsque vous démarrez SuperCollider, au lieu du SuperDirt.start traditionnel, vous aurez besoin d'utiliser un script plus long qui indiquera à SuperDirt où trouver vos samples. Le script ressemble à cela :

(
s.waitForBoot {
	~dirt = SuperDirt(2, s); // two output channels
	~dirt.loadSoundFiles("/Users/myUserName/Dirt/samples/*"); // specify sample folder to load
	s.sync; // wait for supercollider to finish booting up
	~dirt.start(57120, [0, 0]); // start superdirt, listening on port 57120, create two orbits each sending audio to channel 0
};
);

Pour lire le code ci-dessius, placez votre curseur n'importe où au sein du bloc de code, et appuyez sur Ctrl+Entrée.

Ce code va lancer le serveur SuperCollider, puis SuperDirt, avec les sample situés à l'emplacement /Users/myUserName/Dirt/samples.

Vous pouvez trouver un startup file plus long en consultant [| le lien suivant].

Chemins d'accès sur Windows

Si vous utilisez Windows, vous aurez besoin d'utiliser un caractère spécial pour échapper au tiret inversé :

~dirt.loadSoundFiles("c:\\Users\\myUserName\\Dirt\\samples\\*")

Chemins d'accès

Dans l'exemple ci-dessous, nous avons importé un dossier situé à l'emplacement /Users/myUserName/Dirt/samples.. Pour que SuperDirt reconnaisse le nom des sons envoyés par Tidal, le dossier devra comporter des sous-dossiers dont le nom correspondra à chacun des sons, et dans chaque dossier devra se trouver un certain nombre de sons :

Users/
|-- myUserName/
    |-- Dirt/
        |-- samples/
            |-- myBass/
            |   |-- bass1.wav
            |   |-- bass2.wav
            |   |-- bass3.wav
            |-- hits/
            |   |-- hit1.wav
            |   |-- hit2.wav
            |   |-- hit3.wav
            |-- field/
            |   |-- bridge.wav
            |   |-- mountains1.wav
            |   |-- mountains2.wav
            |   |-- plains.wav
            |   |-- river.wav

Utiliser des samples personnalisées avec Tidal

Imaginons que vous utilisez les sons mentionnés ci-dessus. Vous pouvez utiliser les sons mybass et field :

d1 $ s "mybass hits*4" # n (slow 2 $ run 3)
d2 $ n "<0 2 1>" # s "field" # cut 1

Dossiers multiples

Si vous possédez plusieurs dossiers de samples différents, vous pouvez tous les ajouter :

(
s.waitForBoot {
	~dirt = SuperDirt(2, s); // two output channels

        // load samples from multiple folders:
	~dirt.loadSoundFiles("/Users/myUserName/Dirt/samples/*"); 
	~dirt.loadSoundFiles("/Users/myUserName/sounds/*"); 
	~dirt.loadSoundFiles("/Users/myUserName/recordings/chaska-sessions/*");
	~dirt.loadSoundFiles("/Users/myUserName/recordings/super-duper-experiments/*"); 

	s.sync; // wait for supercollider to finish booting up
	~dirt.start(57120, [0, 0]); // start superdirt, listening on port 57120, create two orbits each sending audio to channel 0
};
);